ECOLO Hamois regrette le manque de position claire du groupe Ensemble concernant les terrains synthétiques.

Vu les études déjà existantes montrant les impacts potentiellement négatifs sur la santé, et vu les conséquences néfastes déjà prouvées sur l’environnement, ECOLO Hamois aurait aimé que le groupe Ensemble décide d’un moratoire sur les futurs projets de terrains synthétiques et cherche des alternatives pour les terrains existants.

En séance, nous avons plutôt été étonnés que le collège cite les « propos rassurants » de la Ministre de Bue, alors que l’agence européenne des produits chimiques est obligée de signaler que « Les effets combinés des substances présentes dans les billes de caoutchouc ne sont pas connus et sont très difficiles à estimer ».

Néanmoins, ECOLO Hamois prend bonne note que la majorité, à travers la RCA, aie « étudié la possibilité de faire des analyses du terrain ». Nous serons attentifs à ce que cette « possibilité » soit traduite dans les faits.

En outre, ECOLO Hamois n’a reçu aucune réponse de la part de la majorité concernant son positionnement par rapport aux autres terrains synthétiques existants sur le territoire, comme les plaines de jeux ou les terrains de tennis. Le groupe Ensemble a refusé de répondre à d’autres questions et de se positionner par rapport à des propositions, telles qu’une information affichée auprès des terrains pour les usagers ou la création d’une commission où des experts seraient invités.

Pour un tel dossier, qui touche à la santé des citoyens et des citoyennes mais impacte aussi fortement l’environnement, ECOLO Hamois veut que le groupe Ensemble agisse à la hauteur du problème et applique strictement le principe de précaution. Or, il n’y a encore aucune certitude à ce jour.


La séance du 26 novembre 2018 aura également été le dernier conseil communal de la législature 2018 pour nos deux conseillers Guy Degrune et Alan Watterman (son discours au conseil ici). Merci à eux !

Share This