Voici venu la fin de cette aventure de 6 ans. Je ne vais pas vous mentir, cet engagement ne fut pas toujours drôle mais a plutôt été une série de déceptions ou d’occasions manquées. Ça a été 6 ans de travail, à la recherche de solutions, d’alternatives, à présenter au sein de cette salle. Mais les idées que nous avons apportées ont trop été souvent été balayées d’un revers de la main, sous prétexte que « On a toujours fait comme cela » ou « Ce n’est pas de notre responsabilité de le faire ».

Je suis arrivé dans ce conseil à 18 ans. Plein d’idéaux avec une belle image de la politique, avec des débats de fond, des débats d’idées. Malheureusement, j’ai vite remarqué que le débat était trop souvent stérile et ne menait à pas grand-chose. J’ai même plutôt senti, et j’ai envie de vous le dire, une arrogance ou du mépris de votre part. Le dernier conseil communal d’octobre en a été la preuve. Monsieur le Bourgmestre, vous n’avez cessé de me répéter que vous aviez 24 ans de mandat derrière vous ; alors que moi, je n’avais que 24 ans. Je me demande, est-ce que c’est comme cela qu’on encourage les jeunes à s’investir dans la politique ?

J’ai dû m’accrocher mais je ne sors pas d’ici frustré, déçu ou découragé. Ce fut une très belle expérience et qui m’ont poussé à m’investir partout là où je pouvais.

Je vous dit ces quelques mots car je trouvais important de vous dire que, avoir la majorité ne veut pas dire qu’on a toutes les bonnes idées et tout le temps raison. Être la minorité ne veut pas dire que nous avons toujours tord. J’espère que durant les 6 prochaines années, la majorité travaillera ensemble. Non pas ensemble entre vous ; mais ensemble avec toutes et tous.

J’appelle également tout le monde à réfléchir aux réels enjeux de notre époque, les changements climatiques ou l’accroissement des inégalités, et à comprendre que, même au niveau local, dans notre petite commune rurale de Hamois, nous avons en mains le pouvoir, mais surtout le devoir, de changer et d’améliorer les choses.

Je vais terminer en remerciant l’administration communale et le Directeur Général pour leur travail ainsi que la presse et tous les citoyens et citoyennes qui ont fait confiance à ECOLO.

Il me reste à vous souhaiter à toutes et tous un bon travail pour la nouvelle législature dans le respect et l’écoute de chacun.

Alan Watterman

Share This