Dites aux conseillers communaux de Hamois que vous êtes contre le projet de loi des visites domiciliaires et qu’ils doivent voter la motion au prochain conseil !

Depuis plusieurs mois déjà, grâce à la Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés, de nombreux citoyens belges hébergent des migrants chez eux pour qu’ils n’aient pas à dormir dehors, puissent prendre un douche, laver leurs vêtements, etc. En d’autres mots, pour qu’ils puissent assurer au minimum leurs besoins primaires. C’est ainsi que chaque nuit, plus d’une centaine de personnes sont réparties dans des maisons à Bruxelles mais aussi dans nos régions pour passer la nuit au chaud.

Cependant, un projet de loi est en train d’être débattu à la Chambre. La volonté du gouvernement fédéral est de permettre à la police de perquisitionner le domicile d’une personne qui héberge des personnes sans-papiers pour les conduire en centre fermé, sous la contrainte si nécessaire.

Pourquoi faut-il montrer son profond désaccord avec ce projet de « visites domiciliaires » :

  • Il porte atteinte au principe d’inviolabilité du domicile privé et au respect de la vie privée et familiale. L’inviolabilité du domicile privé est garantie par la Constitution, sauf en cas de soupçon de crime grave. Ce projet de loi est donc complètement disproportionné. Héberger des sans-papiers n’est pas un crime grave.
  • Il criminalise les personnes sans titre de séjour pour l’unique raison de ne pas avoir de papiers. Cette irrégularité administrative n’est pas un crime grave et donc ne mérite pas une perquisition. Il stigmatise également les sans-papiers en les faisant passer pour des criminelles.
  • Il est le reflet d’une violence aussi symbolique que pratique à l’encontre de l’ensemble de la population, avec ou sans papiers et veut décourager la solidarité citoyenne.

Également à Hamois, des citoyens sont des « hébergeurs » pour la Plateforme et pourront donc avoir la visite de la police entre 5h et 21h pour fouiller leur domicile.

Un élan citoyen et politique s’est donc levé contre ce projet de loi et des motions contre ces « visites domiciliaires » sont en train d’être votées un peu partout en Belgique. 97 communes à ce jour ont déjà voté contre ce projet de loi et de nombreuses vont le faire dans les prochains jours.

Il est d’autant plus important de se mobiliser contre ces visites domiciliaires stigmatisante dans les temps actuels où le populisme et l’extrême droite gagne du terrain chaque jour en Europe.

Comment procéder ?

Pour la commune de Hamois, la motion est l’ordre du jour du conseil communal du 5 mars. Les conseillers communaux ont besoin de savoir que la population est contre ce projet de loi et qu’il faut qu’ils votent la motion.

  1. Si vous êtes sur Facebook, rejoignez le groupe Plaidoyer Plateforme Citoyenne et le groupe spécifique Namur Plaidoyer Plateforme Citoyenne
  2. Téléchargez LETTRE-TYPE_FR_VISITES DOMICILIAIRES de la Plateforme Citoyenne en changeant les données en jaune.
  3. Envoyez votre lettre par email ou par la poste aux Echevin.e.s ou conseiller.ère.s que vous désirez. Leur contact se trouve ici.
  4. Invitez vos amis à faire comme vous et partagez l’info !

P.S. Si vous êtes intéressé d’héberger ou d’aider la Plateforme Citoyenne, c’est par ici et ici

.

Share This