Le point à relever lors du conseil communal du 29 février 2016 est la décision sur le placement dynamique de l’ancienne garantie INATEL.


La décision portait sur ce qu’on allait faire des 78,000€ de l’ancienne garantie INATEL. L’intercommunale IDEFIN proposait, soit de placer cet argent pour une prise de participation dans des projets éoliens avec un taux de rentabilité de 8 %, soit de reprendre le montant et de ne pas participer à ce placement dynamique.

Cependant, la mise à l’ordre du jour du point arrivant tard par rapport aux autre communes et la non-participation des autres membres de l’intercommunale rendaient la chose difficile. La commune de Hamois a donc repris ses sous.

Notre remarque allait être qu’il serait néanmoins intéressant d’utiliser cet argent pour diminuer les dépenses énergétiques de la commune. Mais il faut croire que la présence d’ECOLO au conseil communal depuis 3 ans a un petit peu changé les choses car le collège y avait déjà pensé. En effet, le montant sera ajouté dans les recettes extraordinaires et sera, entre autres, utilisé pour installer des panneaux photovoltaïque ou de l’isolation sur différentes bâtiments communaux.

C’est une belle déclaration et nous nous en réjouissons. Affaire à suivre !

Article de presse –> ici

Share This
%d blogueurs aiment cette page :