Petit ordre du jour pour ce conseil communal de lundi dernier : approbation des comptes de fabriques d’églises et des ordres du jour des différentes AG des intercommunales.

Juste à relever, notre intervention en divers par rapport à l’invitation envoyée aux riverains de la Chaussée de Namur à Natoye.


Les riverains de la Chaussée de Namur à Natoye sont conviés le 26 mai à une présentation des travaux qui vont y être réalisés, dont un cheminement pour la mobilité douce (bien nécessaire).

On aurait pu d’abord croire à une sorte de consultation populaire où tous les Natoyiens auraient pu donner leur avis, mais il n’en est rien. Après avoir écouté sagement l’explication du projet, ils seront conviés à quitter la salle pour que la CCATM en discute. Mais pourquoi ne pas leur laisser l’occasion de dire ce qu’ils pensent et qu’ainsi un vrai débat puisse se faire ?

De plus, seulement les riverains directs de cette chaussée sont invités. N’aurait-il pas été intéressant d’inclure toute la population ? Elle utilise quotidienne cette route, elle a toute autant son mot à dire. Et il n’est pas trop tard pour renvoyer une lettre aux habitants mais le bourgmestre veut faire « une économie de timbres ».

Enfin, le choix de faire la soirée à la maison communal de Emptinne ne nous semble pas le plus judicieux. Pourquoi pas ne pas l’avoir faite à l’école communal de Natoye ou au Hall omnisports, lieux plus proches des citoyens ?

En clair, pas réellement de volonté d’aller chercher l’avis des habitants concernés. D’un espoir d’une consultation populaire où seulement certaines choses devaient être améliorées, nous sommes vite passé à la déception par cette nouvelle occasion manquée !


Néanmoins, nous partageons l’invitation et encourageons toutes personnes intéressées à venir le 26 mai à la maison communal à 19h30 !

Cliquez-ici : http://www.hamois.ecolo.be/?+Reunion-d-informations-pour-les+
et pour le reportage de MaTélé, ici : http://www.matele.be/natoye-reunion-pour-le-reamenagement-de-la-chaussee-de-namur

Pour les autres points à l’ordre du jour:
Compte 2014 de l’ enseignement , devenu obligatoire afin de justifier l’ emploi des subsides, pas de problème puisque la Commune intervient pour une somme bien plus élevée.

On passe en revue les comptes des fabriques d’église, une première depuis que la Commune est devenue tutelle. Pour notre bourgmestre, il s’agit d’ une réformette insuffisante, celle-ci va impliquer des coûts supplémentaires à l’administration, frais de photocopie et surtout de personnel. Nous sommes intervenus à 2 reprises :

  • concernant la vente du presbytère de Mohiville, la paroisse ne possédant plus de dé-servant, la commune n’ est plus tenue d’intervenir dans les frais, et comme elle souhaite utiliser ce bâtiment pour un usage à caractère social, (AIS).
  • quant au personnel, souvent bénévole, ne souhaitant pas être rétribué, il n’ y a pas de  »loi social ». Nous demandons également s’il n’ est pas possible d’agir de façon à regrouper les différents achats de ces fabriques, de façon à en réduire les coûts. Notre bourgmestre nous signale que la commune n’a aucun pouvoir sur les fabriques, mais qu’une réunion a eu lieu suite aux changements de tutelle, et qu’il semble qu’ il en ressort du positif et qu’ on va pouvoir agir en ce sens.

Le projet de convention avec la salle Les Murmures du Bocq a été réalisé avec, cette fois-ci, la participation des différents interlocuteur. La convention a été acceptée.

Share This
%d blogueurs aiment cette page :