Ce 13 février, Ecolo a fait la fête aux navetteurs et a demandé une correction du plan de transport de la SNCB !


10981856_800342370040629_2124940871041724580_n.jpg

La Saint-Valentrain rassemble, depuis 14 ans, élus et militants Ecolo, aux abords des gares de Wallonie et de Bruxelles, afin d’aller à la rencontre des « amoureux des transports en commun » et de leur offrir un petit cadeau en guise de remerciement.

Ce matin, pour remercier les navetteurs, nous avons distribué dans 31 gares et points d’arrêt namurois1 un jeu de l’oie dont le pion est un chocolat…. Ce jeu de l’oie est un clin d’œil aux galères quotidiennes mais aussi aux moments sympas que les navetteurs peuvent vivre en prenant le train. Il introduit également nos propositions pour rendre le rail plus accessible et plus accessible à tous.

Cette « Saint-Valentrain » s’inscrit dans un contexte particulier. Comme nous le craignions l’année dernière, le nouveau plan de transport SNCB complique la vie de nombreux navetteurs : suppression de trains, diminution des places assises, augmentation du temps de parcours quotidien, problèmes de ponctualité,…

Comme les autres régions, notre province paye aussi les conséquences de ce plan de transport qui, s’il contient certaines améliorations en termes de dessertes vers les grandes villes, touche durement les navetteurs ruraux, notamment dans le Sud de la Province, tandis que les économies importantes exigées par le gouvernement fédéral ralentiront – encore davantage – les travaux sur la ligne 161-162. A cela, il faut ajouter la menace qui pèse sur la desserte internationale de Namur.

Share This
%d blogueurs aiment cette page :