Conseil Communal du 26 mai 2014 :

Sur fond d’une saine trésorerie, Ecolo regrette le manque de programmation et de gestion dans les projets, une nouvelle fois démontrée avec la mise à l’ordre du jour en urgence d’une délibération pour la réfection d’un mur qui s’écroule à l’Eglise de Scy. Nous regrettons, de manière générale, l’absence d’inventaires au niveau des infrastructures communales (routes, ponts, murs, tunnels,…), ce qui empêche, de facto, toute programmation des travaux à venir.

Quant aux comptes 2013, mêmes si nous avons pu constater une amélioration dans la rigueur par rapport au comptes 2012, grâce à la réorganisation des services concernés, nous nous interrogeons toujours par rapport la gestion à la petite semaine de centaines de petites commandes, et ce à la limite du respect de la législation relative aux marchés publics et surtout à l’absence de marchés de stock qui pourraient faire de substantiels économies à la commune. La faute n’en incombe pas au personnel communal mais plutôt à l’absence d’une décision politique pour mettre à la disposition des directeurs les moyens matériels et humains nécessaire à l’application des législations en place depuis un certain temps et à l’application de bonnes pratiques en matière de commandes.

Proposition de prime à l’acquisition d’un vélo électrique rejetée : une fois de plus, nous regrettons que la majorité n’ai pas marqué d’intérêt particulier dans la motion Ecolo visant à favoriser l’acquisition d’un vélo électrique ou d’un kit adaptable malgré les buts et bénéfices évidents de ce projet en matière de mobilité douce (déplacement rapide sur deux roues, sans trop d’efforts, et ce afin de limiter le nombre de voitures sur nos routes pour les petits trajets).

Quant à la proposition de résolution consistant à intégrer des clauses sociales, éthiques et environnementales dans les marchés publics passés par la commune, et ceci dès que l’instauration de telles clauses est possible, nous regrettons une nouvelle fois le manque d’intérêt de cette majorité pour cette thématique hautement importante pour préserver notre environnement, ainsi que la mise à l’emploi d’un public plus fragilisé quand c’est possible.

Cette majorité n’a pas non plus hésité à apprécier avec dédain l’annonce de la mise en réserve naturelle, par le Ministre C. Di Antonio, 38 ares pour la protection du triton crêté dans notre commune. Comme si cette mesure n’a été prise que pour « faire plaisir » aux Ecolos…

Enfin, nous sommes contents que la commune ait pris connaissance de ses nouvelles obligations en matière de pesticides. Nous constatons toutefois qu’à l’heure où certaines de ces obligations rentrent en vigueur la semaine prochaine, nous en sommes seulement au stade de la « prise de connaissance ». Suite de cet épisode dans quelques semaines, donc…

Share This
%d blogueurs aiment cette page :