Le plan d’investissement des travaux de réaménagement de la chaussée de Namur à Natoye était à l’ordre du jour du dernier conseil communal.

Si le groupe ECOLO peut se réjouir qu’un cheminement piéton (mais pas cycliste!!) ait été prévu dans le cadre des travaux de réaménagement de la traversée de Natoye, nous nous interrogeons néanmoins sur l’emplacement de ce dernier, à savoir sur la partie droite de la chaussée de Namur en direction d’Assesse entre le rond-point et la gare de Natoye, et donc, sans tenir aucunement compte de la question des emplacements de parkings le long du centre d’art de La Spirale, pourtant bien nécessaires lors des manifestations de cet établissement.

A la question de savoir si on ne résout pas un problème pour en créer un autre, nous regrettons que la majorité se contente d’affirmer que ce n’est pas leur problème, mais bien celui de La Spirale. Beau soutien à ce centre d’art et d’expression, qui fait pourtant beaucoup à l’animation culturelle et touristique (près de 10.000 visiteurs par an), et ce, pour rappel, sans recevoir la moindre aide financière de la part de la commune de Hamois!

Par ailleurs cet important axe de Natoye relie le bas du village à la gare et est fréquemment utilisé par les demandeurs d’asile du Centre de la Croix Rouge et par les navetteurs.

Notons aussi que la chaussée de Namur comporte une école, une boucherie, une boulangerie, un estaminet et qu’un trottoir correctement placé permettrait aux habitants de rejoindre ces différents commerces à pied et en toute sécurité.

Il nous semble dès lors important d’associer les habitants du village à la mise en œuvre de ce beau projet d’aménagement.

Notre groupe s’est donc abstenu face à ce manque de vision globale dans la politique menée par la majorité formée par le groupe Ensemble (CDH-MR-PS). Nous demandons par ailleurs instamment à la majorité de consulter officiellement la population sur les aménagements prévus le long de cette chaussée, et ce afin de prendre en compte toutes les dimensions de l’aménagement de cette dernière. Résoudre un problème en créant d’autres n’est effectivement pas notre credo.

Fabrice Lagneau, Marlène Moreau, Anne Nigot et Alan Watterman

Conseillers Communaux ECOLO Hamois

Share This
%d blogueurs aiment cette page :