Hamois – Budget 2014 – CP Ecolo 16/12/2013

Une majorité qui thésaurise et qui, face aux défis clairement identifiés, reste au balcon. Heureusement Hamois est une commune où il continue de faire bon vivre grâce au dynamisme de ses habitants, de ses associations ainsi que de ses entrepreneurs.


Conseil Communal du 16 décembre 2013 – Ecolo s’abstient sur le budget 2014.

Rien de neuf à Hamois. A l’image de celui de 2013, le budget 2014 témoigne toujours, à nos yeux, d’une gestion peu novatrice de la commune où n’apparaissent pas clairement les grandes lignes de la politique que la commune souhaite mener. Point positif cependant : l’endettement, qui était déjà faible, a encore diminué car il est fait un meilleur usage du fond de trésorerie, qui reste néanmoins important.

Conscients des difficultés budgétaires rencontrées par les communes et la grande prudence à avoir en la matière, nous observons toutefois que le fond de trésorerie de Hamois ne cesse d’augmenter. A l’heure où les communes doivent pouvoir garder la tête hors de l’eau, ce dont la commune de Hamois peut certes se vanter, les communes n’ont-elles pas aussi d’autres missions à remplir à l’égard des citoyens, telles qu’une réelle politique sociale, énergétique, ou encore environnementale ? Ne doivent-elles pas investir aussi pour l’avenir ?

Or, à Hamois, il semble que le sous-investissement en projets novateurs de même que la multiplication de petits projets sans cohérence et ce au gré des subventions qui se présentent est toujours bien présent.

Ceci d’autant que beaucoup de projets à très faible coûts peuvent être mis en œuvre pour appréhender les défis et les risques qui sont déjà identifiés pour les années à venir et ainsi en amenuiser voir supprimer les effets.

Plus particulièrement, dans ce budget, nous n’apercevons toujours pas de volonté de procéder à un cadastre énergétique de l’ensemble des bâtiments communaux, ou encore une vision en matière de politique environnementale.

Nous regrettons par ailleurs toujours l’absence de critères transparents pour l’attribution des subsides aux associations de notre commune. Nous proposons d’établir des critères clairs, transparents et objectivables afin que la répartition des subsides se fasse sur une base plus transparente, plus prévisible et plus équitable, conformément aux pratiques d’une bonne gouvernance.

Quant au budget du CPAS, nous observons que, même si la part communale croît d’environ 41 000 euros pour combler une politique fédérale visant à l’exclusion des chômeurs, nous observons toutefois qu’aucune prise de contact avec l’Onem pour connaitre le nombre de nouvelles personnes susceptibles d’émarger au CPAS de Hamois, n’a eu lieu. Nous nous interrogeons, dès lors, sur la politique menée par la majorité afin d’anticiper la mise en place de projets de réinsertion socio-professionnelle ou autres afin de faire face aux défis qui nous attendent.

En outre, le nombre de personnes ayant recours au fond mazout est grandissant et là aussi, aucun projet de sensibilisation de ces populations aux économies d’énergies ne semble voir le jour dans la commune.

Nous regrettons, par ailleurs, que la déclaration politique générale du CPAS, jointe au budget, n’apporte qu’un résumé chiffré du budget. Il n’y est nullement fait mention des risques et prévisions pour les années à venir, ni des projets qui seront mis en place afin d’être proactif et solidaire pour anticiper les défis du futur eux aussi déjà identifiés.

Enfin, nous regrettons qu’aucunes nouvelles synergies entre les deux institutions que sont la commune et le CPAS, visant à faire des économies d’échelles, n’aient réellement été mises en place cette année, comme le suggère le Code de la Démocratie Locale.

En résumé, une majorité qui thésaurise et qui, face aux défis clairement identifiés, reste au balcon. Heureusement Hamois est une commune où il continue de faire bon vivre grâce au dynamisme de ses habitants, de ses associations ainsi que de ses entrepreneurs.

Share This
%d blogueurs aiment cette page :