La séance du 2 septembre 2013 peut se résumer comme suit :

Au niveau des travaux :

1. Approbation du plan d’investissements 2013-2016 qui remplace le plan triennal, les travaux de la rue St Pierre à Hamois et de la chaussée de Namur dans le traversée de Natoye du rond point jusqu’à la rue des rocailles ont été retenus. Il s’agira de refaire le revêtement, de mettre en place des cheminements piétons et un ralentisseur entre le rond point et la spirale.

2. Entretien de Voiries – le revêtement des rues suivantes sera renouvelé : rue du Tige et de Maibes à Schaltin ainsi que les rues de Miécret et de Philippeville à Hamois.

Au niveau de la politique du Logement :

La majorité nous a présenté la note de politique du logement de la commune. La commune entend, par ce document, déterminer les objectifs et principes des actions à mener sur les 6 prochaines années. Sachant qu’elle devra, pour le mois d’octobre, arrêter un programme d’action qui identifiera, année après année, chaque opération de construction ou de rénovation, mais aussi les modes de financement, les maitres d’ouvrages, ….

Nous aurons donc un peu plus de concret dans un mois, et nous y verrons donc un peu plus clair car cette déclaration nous semble, pour le moment, assez vague, et surtout très floue.

On n’y retrouve en tout cas pas les réponses aux questions suivantes:

– De quels logements la commune a-t-elle besoin?
– Comment permettre à nos jeunes de rester à Hamois?
– Quelle réponse apporte-t’on au vieillissement de la population?
– Quels sont les coûts futurs pour la collectivité (égout, routes,…) des projets de lotissement sur la commune? Quelles conséquences sur la mobilité?

La présentation de cette note fut néanmoins l’occasion pour le bourgmestre de réaffirmer son point de vue selon lequel la commune ne souhaite pas, au mépris des obligations régionales en la matière, créer plus d’offres qu’il n’y a de demandes sur la commune afin de ne pas « attirer une population de CPAS sur la commune ».

Quel mépris pour les personnes qui, à un moment ou à un autre de leur vie, doivent faire face à une situation plus difficile à gérer sur le plan financier. On pense notamment aux personnes se retrouvant seules à élever leurs enfants, à celles ayant eu des problèmes de santé ou encore à d’autres motifs qui justifient parfaitement d’une certaine solidarité dans l’épreuve.

Le crédo de la majorité est donc, pour reprendre une citation de Michel Rocard, qu’« On ne peut accueillir toute la misère du monde » C’est oublier que cette citation a néanmoins une suite, la forme complète étant : « On ne peut accueillir toute la misère du monde, mais on doit en prendre sa part. » !

————————————————————————————-

Nous relire en septembre :

Fermeture de l’école de Emptinne

Nouvelle composition pour la CCATM à Hamois !

Permis pour un nouveau poulailler à Schaltin

Patrimoine en péril !

L’Ecopak

Share This
%d blogueurs aiment cette page :