« A la découverte des méandres du Bocq, entre Emptinne et Emptinal ».


La météo n’étant pas au rendez-vous, nous avons été obligé de réduire considérablement le parcours et de privilégier les échanges et animations dans la salle qui nous accueillait ce jour-là.

Pour rappel : Cliquez ici.

Quelques photos en bas de page.

Que pouvez-vous faire en tant que citoyen pour la protection des cours d’eau ?

Utiliser des produits d’entretien écologiques comme ceux de la gamme Ecover (nettoyage des sols, lessive, savon corporel, etc.). Cela est particulièrement important si vos eaux usées ne sont pas traitées et vont directement dans le cours d’eau.

Mettre en place une station d’épuration individuelle si vous êtes en zone d’épuration individuelle. Des primes importantes (minimum 2.500 euros) existent (SPW). Le lagunage est à privilégier si vous possédez de l’espace (jardin) pour l’installer car il épure les nitrates et les phosphates et il ne consomme pas d’électricité (contrairement à une step individuelle classique, qui fonctionne avec une pompe électrique).

Ne jamais utiliser de pesticides, toujours très nocifs et dont la dégradation dans l’environnement est longue et complexe (avec un phénomène de bioaccumulation). De nombreux pesticides sont nocifs pour la faune/flore mais également pour votre propre santé et celle de votre entourage !

Eviter l’utilisation d’engrais chimiques : ils enrichissent les sols et le surplus est souvent retrouvé dans les cours d’eau.

• Eviter de jeter les produits toxiques/mordants dans votre évier : hydrocarbures, huiles diverses, eau de javel, peintures, solvants, … les porter au parc à conteneur ! Souvent votre égout est relié à un collecteur qui va lui-même directement au cours d’eau ( !) en attendant la construction d’une station d’épuration collective.

• Favoriser l’infiltration des eaux de pluie dans les sols (plantation de haies, récupération de l’eau de pluie, …) et favoriser la biodiversité dans votre jardin (plantes naturelles comme les semis Ecosem (prairies fleuries)). Si vous êtes riverain d’un cours d’eau, favoriser la végétation naturelle du cours d’eau : plantes aquatiques comme l’iris, la baldingère, les roseaux, …les saules et les aulnes glutineux. La végétation naturelle des cours d’eau est adaptée aux crues et maintient les berges. De nombreux insectes sont spécifiques aux bords des cours d’eau.

Ne pas jeter vos tontes de pelouses le long du cours d’eau : ces tontes se dégradent mal et fragilisent la berge (souvent apparition d’orties, qui sont nitrophiles (= qui apprécient les nitrates)).

Surveiller la présence de plantes invasives et contacter le SPW ou le contrat de rivière pour des mesures de gestion (balsamine de l’Himalaya, renouée du Japon, …). Attention la berce du Caucase provoque des brûlures graves.

Prévenir SOS pollution-environnement (tel. 070/23.30.01) en cas de pollution avérée sur un cours d’eau, quelque soit sa taille (pollution via des hydrocarbures, lisier, produits toxiques, etc.).

Participer aux nettoyages des cours d’eau lors des journées organisées par le SPW/contrats de rivière.

SENSIBILISER VOTRE ENTOURAGE !

Share This
%d blogueurs aiment cette page :