L’essentiel des débats !

Séance relativement technique, qui peut se résumer de la manière suivante :

– La commune achètera une remorque (6000€) pour transporter la tondeuse achetée l’an passé mais aussi une camionnette double cabine avec benne pour tirer la remorque (15 à 20000€).

– Retour sur un point de l’ordre du jour du précédent Conseil. Ce point, mal préparé par le Collège, avait dû en effet être reporté. Il s’agissait de renouveler le comité d’accompagnement du centre de réfugiés de Natoye, à savoir désigner 11 membres dont 3 riverains et 4 habitants de Natoye (qui semblaient avoir été choisi par la majorité sans un véritable appel à candidatures). Nous nous sommes, quant à nous, étonnés du manque de transparence, de critères objectifs de sélection et surtout de l’absence d’appel à candidature.

En bout de course, sachez que la majorité a décidé de désormais ouvrir la possibilité à toute personne qui le souhaite de participer à ce comité.

– Approbation du Règlement d’Ordre Intérieur (ROI) du CPAS.

– Approbation de l’annulation du bail emphytéotique relatif au transfert de droits réel immobiliers à la nouvelle régie sportive réalisée par la majorité lors de la précédente mandature. En gros, le contrat par lequel la commune mettait des terrains à disposition de cette nouvelle régie sportive. La raison de cette annulation : défaire pour ensuite refaire correctement.

– Information, en séance publique et non plus à huis clos ( !) de l’action « Je lis dans ma commune » ainsi que par rapport à l’appel à candidature lancé dans le cadre des Plaines de vacances 2013.

– Le point relatif au Trophée Communal du Mérite Sportif a été reporté à la prochaine séance, en raison de l’absence de Monsieur Pierre-Henri Roland.

– Enfin, réponse nous a été donnée par rapport au point que nous avions mis à l’ordre du jour, à savoir : où en est l’état d’avancement de la « Charte d’engagement Commune Maya ». Cette Charte, que la commune a signée en 2011, prévoyait une série de mesures (telles que des plantations mellifères, des concertations avec les apiculteurs de la commune, de la sensibilisation sur la problématique des abeilles,…) afin d’enrayer le déclin des abeilles et, au-delà, de la biodiversité. Interrogée sur ce qu’elle avait déjà mis en œuvre dans ce cadre, l’échevine de l’Environnement a bien dû reconnaitre que pour l’instant, rien n’avait été fait, mais que le retard allait bien être rattrapé, d’ici au 1er juillet, date ultime de « rattrapage » octroyée par la Région wallonne à notre commune. Nous ne pouvons que nous réjouir de l’annonce faite par la majorité d’une prise en main de ce dossier qui, nous l’espérons, ne restera pas au stade des effets d’annonce…

Affaire à suivre !

Share This
%d blogueurs aiment cette page :