L’essentiel des débats.

1. Le premier conseil communal de cette mandature fut relativement tendu. En cause, notamment, notre première intervention, consistant à s’étonner du fait qu’une grande partie des points mis à l’ordre du jour étaient repris en huis clos, et ce suite à une interprétation très large de la notion de huis clos. Interprétation, selon nous, totalement inacceptable.

Nous avons donc veillé à rappeler au collège communal les règles en la matière, afin que la notion de transparence ne soit pas un vain mot au sein de notre commune.

Ainsi, outre le fait de contester l’interprétation fort large faite à la notion de huis-clos, nous avons également rappelé que tous les points inscrits à l’ordre du jour, même en huis clos, doivent être rendus publics, et qu’il en va de même des décisions résultant de tels points. Seul le contenu des débats devant rester secret en cas de huis clos.

Ainsi, sur les 8 points inscrits en huis-clos (le conseil en comptant 18 en séance publique), seul 1 mérite, à notre sens, ce traitement, s’agissant d’une question relative au personnel communal qui mérite, à juste titre, la discrétion nécessaire, s’agissant de cas personnels.

Il serait en effet regrettable que cette situation mène à la conclusion que la volonté du collège communal de Hamois soit de cacher des informations à sa population. Nous ne voulons en effet pas de cette culture du secret. Surtout lorsqu’il n’y a a priori rien de conflictuel dans les points en question…

2. Le conseil communal s’est ensuite poursuivi par la désignation des représentants au sein des différentes commissions. Pour Ecolo, Fabrice Lagneau assistera à la commission des Travaux, Marlène Moreau à celles des Finances, tandis qu’Anne Nigot nous représentera à celle des Sports et de la Jeunesse.

3. Le conseil communal a avalisé la décision de ré-enduisage de la chaussée de Namur à Natoye et la rue du Tonnelier à Hamois. Il s’agit de ré-enduire l’ensemble de la chaussée de Namur à l’exception de la section allant du rond-point de l’école à approximativement la place de la Grette.

Les conseillers Ecolo, au travers de la prise de parole d’Alan Watterman ont demandé si la section dépourvue d’intérêt pour l’instant ferait l’objet de travaux à l’avenir. Il nous fut répondu d’attendre la prochaine déclaration de politique communale. Mystère…

Ce qui ne nous a néanmoins pas empêchés de rappeler les attentes des habitants de Natoye que sont :

  • L’aménagement de trottoirs et de pistes cyclables entre les différents centres d’activités du village (salle des fêtes, local de la jeunesse de Natoye, école, église, gare, hall sportif, centre de réfugiés, La Spirale, commerces,…) à commencer par la Chaussée de Namur et la rue de Lenny. Dans le même ordre d’idées, prolonger la piste cyclable pour rejoindre Emptinne (maison communale et RAVeL).

4. En divers, notons que les travaux d’aménagement de l’ex-gendarmerie ont pris du retard. Changement d’affectation des locaux : la crèche occupera le rez-de-chaussée ainsi que le 1er étage, et la classe sera au 2ème étage. Les ouvriers des travaux commenceront ceux-ci en janvier et les poursuivront en février. L’Echevine espère pouvoir faire suivre la certification des lieux par l’ONE (2 mois) en parallèle. Si ce n’est pas possible, celle-ci devrait normalement avoir lieu en mars ou en avril.

A bientôt, pour d’autres nouvelles en provenance du conseil communal…

Pour rappel : Nos priorités spécifiques au village de Natoye.

Share This
%d blogueurs aiment cette page :