Finie la haie triste et uniforme, massive et rectiligne. La haie de jardin a évolué, vive la haie composée ! Avec les haies nouvelles, inspirées des haies bocagères, on voit pousser à nouveau les valeurs d’une vie plus foisonnante, diverse, colorée. Arbustes à fleurs, à fruits ou à feuillage coloré, les plantes s’y mélangent au gré de vos envies, enchevêtrant leurs formes libres et souples.

Au fil des saisons, vous verrez votre haie changer de couleurs, comme autant de plaisirs renouvelés. Et même si, l’hiver venu, ces espèces se font plus discrètes, qu’importe ! Passez-vous vraiment de longs moments en plein air à la mauvaise saison ? Et d’ailleurs, parmi les espèces proposées, certaines conservent même un attrait hivernal, et pas des moindres !

Outre qu’elle est belle, la haie libre en mélange est en plus écologique. Elle accueille les oiseaux, leur offrant un abri de choix. Privilégiez alors les arbustes à baies, aubépine, sureau noir, viorne obier… Ils viendront s’y régaler. Au printemps, vous pourrez surveiller (de loin !) la construction des nids et la sortie des petits ! La proportion d’espèces caduques (qui perdent leurs feuilles en hiver) doit être de 2/3 environ, en privilégiant les arbustes à fleurs. Côté plantes à feuillage persistant, évitez les conifères dans ce type de haies.

Distances de plantation : La différence entre un massif et une haie composée vient de la disposition alignée des plantes (l’idéal étant toutefois de planter sur deux rangs en quinconce) et de leur position plus serrée. L’écartement moyen entre deux arbustes est de 1 m (contre 2 m à 2,50 m dans les massifs).

Taille : Une haie en mélange s’entretient très facilement. La taille n’est plus une corvée ! Une seule taille annuelle est suffisante (généralement en septembre). Les arbustes à fleurs gagnent à être rajeunis tous les trois ans en éliminant le vieux bois au profit des jeunes pousses. Si vous avez utilisé des arbustes à baies colorées, attendez le début de l’hiver pour pratiquer la taille.

Soins : Autre atout majeur de la haie mélangée : elle est plus résistante ! La diversité des espèces qui la composent la met à l’abri des attaques foudroyantes qui ont parfois détruit des haies de conifères.

Share This
%d blogueurs aiment cette page :