Le député fédéral Georges Gilkinet a interrogé ce mercredi la Ministre fédérale de la Santé relativement aux mesures à prendre en vue de l’éradication des moustiques japonais dont la présence a été observée pour la première fois en 2008.

La réponse apportée par le Secrétaire d’Etat Delizée n’indique pas, dans le chef de l’Etat fédéral, une réelle volonté d’agir. En effet, celui-ci renvoie aux responsabilités communales et à des travaux en cours pour mieux identifier la répartition des compétences en la matière entre les différents niveaux de pouvoir.

En attendant, rien n’est entrepris pour éradiquer la colonie présente, qui, si elle ne présente aujourd’hui qu’un danger effectif limité constitue, selon les scientifiques consultés, une menace potentielle importante sur la santé publique.

Georges Gilkinet ne peut, dans ce cadre, que déplorer l’absence de prise de responsabilité des uns et des autres et appeler à la mise en œuvre rapide des solutions simples qui permettrait l’éradication de cette colonie de moustiques.

Face à cette situation kafkaïenne, ECOLO continuera, par la voix du député wallon et communautaire Patrick Dupriez et celle des membres de la locale ECOLO d’Hamois, d’interpeller à tous les niveaux, jusqu’à ce qu’une réponse soit effectivement apportée, quel que soit le niveau de pouvoir effectivement responsable.

Share This
%d blogueurs aiment cette page :